Comment s’appelle-t-on en Suède?

Non, il est clair que les suédois ne s’appellent pas tous « Magnus« , ou « Flupkt« ,  comme tous les français ne s’appellent pas » Jean Pierre » (au grand dam des suédoises, qui pourraient y voir quelque chose de sexy, croyez moi)

La Suède n’est pas un pays où tout le monde porte le nom d’un meuble de chez IKEA (au grand damne des français qui, j’en suis certain, trouveraient ca très sexy d’avoir une moquette « Flupkt » et une petite copine du même nom)

Ceci dit, il est vrai que les prénoms scandinaves peuvent souvent prêter à sourire. Premièrement, parce que la plupart sont souvent imprononçables pour un débutant. Si par malchance votre dentiste venait à s’appeler « Björn », je mets au défi quiconque de parvenir à obtenir un rendez vous par téléphone en moins de 3 minutes. Les « Björn » qui, par ailleurs, courent les rues en Suède. Je plains par ailleurs les étrangers qui viendraient à trouver un appartement sur Wollmar Yxkullsgatan, la rue perpendiculaire à la mienne.  J’imagine toute la peine qu’ils peuvent avoir à indiquer l’adresse aux chauffeurs de taxi.

Être Français en Suède est ceci dit un avantage quotidien. Les suédois ont généralement tendance à apprécier la France (et de fait, les français), et c’est un atout que de pouvoir se présenter en disant « Bonjour, je m’appelle Jean-Kévin, et je suis français! »

Le hic dans l’histoire, c’est que s’appeler Johan en Suède, c’est aussi commun que d’avoir porté un doudoune Scott avec le petit scratch rectangulaire au collège. On pourrait remplir 50 Stade de France avec des Johan, exclusivement. De là, il est vite fait de perdre crédibilité face aux suédois. On me traite de faux-français, on me prête une mère qui serait née dans la banlieue de Stockholm, de mon éventuel passé suédois, élevé aux boulettes de viande dans une forêt en Laponie.

De là, il n’est pas évident de prouver son identité. Excepté un penchant pour le vin rouge, je n’ai malheureusement pas tous les attributs du français de base nécessaire à ma reconnaissance en tant que tel.

Avis aux Jean-Kév’: la Suède vous tend les bras.

——

Note: leblogdetripadvisor parle de Pourquoi Quitter Paris!
Partager sur les réseaux:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *