Debaser

Retour sur le Debaser.

Je l’ai évoqué aujourd’hui même, sans vous expliquer le sens de ce mot. J’ai sur la main un tampon, équivalent à ceux que l’on peut porter petit, vous savez ceux avec des animaux (le plus souvent une vache, un mouton). Sur le mien, il est écrit « Be a debaser« , j’avoue ne pas connaitre le sens du mot « debaser« .

Le Debaser pourrait être équivalent au Truskel, à Paris, proche de la place de la Bourse. Le Truskel, communément appelé le « Trusk« , ou le « Truskel » parfois, est un bar très convoité par la population jeune et pop de Paris, c’est d’ailleurs là où j’ai rencontré cette fabuleuse suédoise qui partage mon appartement.

Le Debaser, ou quelques concerts et du rock, de la bière en 50cl et quelques âmes bel et bien célibataires. Ce soir pour les Perishers, un groupe suédois très à la mode, certainement le 23 octobre prochain pour Soko, jeune française pleine de talent, à découvrir d’ailleurs d’urgence pour ceux qui seraient passé à côté.

Résumons Stockholm à Skansen et au Debaser. Non, ce serait une idiotie mais ce soir, mon lit m’appelle et j’ai certainement encore 1000 choses à découvrir dans les jours à venir…

Bien à toi.

Partager sur les réseaux:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *