La neige de 2010.

Here we are again. Ce matin, il a neigé sur Stockholm.

Les types qui décident du temps qu’il fait en Suède sont assez marrants, parce qu’ils n’ont absolument aucune notion de la transition. Il fera beau (quoi que frisquet) un jeudi, une tempête de neige s’abat sur la ville un vendredi matin.

Une tempête de neige et de vent comme on fait rarement, une tempête qui a fait la peau à mon parapluie que j’avais naïvement sorti dans le doute.

Ce matin, si tous les Stockholmois avaient fait du cerf-volant, ils seraient probablement arrivés en Estonie à l’heure qu’il est.

Avec ces foutus types là haut qui ont décidé de supprimer l’automne pour 2010, la population est confuse, et moi aussi. Faire par exemple l’acquisition de chaussures en toile la semaine dernière n’était probablement pas très pertinent, de même que l’achat de mitaines qui ne laissent que peu de chances de survie à l’extremité de mes doigts.

Ce matin, la Suède a été prise par surprise. Certains sont probablement en train de maudire leur pays, prenant conscience que ces flocons, ils devront les supporter jusqu’en mars prochain.  De mon côté, je dépoussière les thermos et m’en vais considérer cette première neige comme l’ouverture de la saison du Glögg!

Partager sur les réseaux:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *