La Suède à Noël

Nous sommes le 26 décembre. La France a subit les huîtres, un quintal de foie gras, la France a un peu mal au ventre mais surtout très mal à la tête.

La Suède a avalé plus de boulettes de viande qu’il y a de passeports chinois en circulation, un lot conséquent de jambon de Noël, et évidemment du hareng, l’incontournable hareng servi à toutes les occasions auquel il est vraisemblablement difficile d’échapper.

Le Noël suédois est comme le suédois: chaleureux mais pas franchement surprenant. La Suède pratique, au mois de décembre, la “Julbord” – littéralement “table de Noël” –  à savoir un buffet imposant proposant tout ce que la Suède peut offrir comme plats traditionnels, sans cohérence culinaire évidente.  La julbord comporte par exemple un gratin d’anchois et pommes de terre. Oui.

On sait les suédois très attachés à leurs traditions, et la julbord en est évidement une. Ils se réjouissent chaque année de ce véritable patrimoine culinaire et l’attendent avec impatience, comme on attend une finale de Rolland-Garros.

Ce qui est en revanche moins évident au premier coup d’oeil, c’est l’autre côté de la Suède, celle qui parle peu mais n’en pense pas moins.
C’est la Suède qui a subi la consommation de hareng à de trop nombreuses reprises et qui ne peut plus faire semblant. C’est une Suède qui envie la France pour la qualité de ses repas de Noël, une Suède en colère qui s’est trop longtemps tu. Une Suède silencieuse qui complote dans le noir à l’approche des fêtes.

Ils sont en effet des milliers – tapis dans l’ombre – à parler de julbord comme on évoque un douloureux France Allemagne 82, des milliers qui souhaiteraient pouvoir passer au travers mais qui devront malgré tout se plier au destin: on ne fête pas un Noël en Suède sans boulettes de viande. Qu’elle soit de 2012, 2010 ou 1996, la julbord est et restera la même. On y servira même de la bière légère.

De la bière…. légère…

Je lance alors un  appel à la syndicalisation pour celles et ceux qui sont en reste et espèrent de meilleurs noëls. Groupez vous. Organisez vous. Ouvrez vos meilleures bouteilles et fêtez Noël comme il se doit. Fuyez la Suède un 23 décembre et allez savourer des blinis et du champagne. Permettez vous la grande cuisine!

Partager sur les réseaux:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *