En Suède, quand on ne sait pas tellement quoi faire le dimanche après midi, on fika. Le fika, c’est une institution, et pourtant, un fika ne tient à pas grand chose: dans la plupart des cas, il s’agit d’un café avec un bout de gâteau (le type de gâteau importe peu, tant qu’il s’agit d’un gâteau)

Le fika, c’est probablement la dernière option envisageable sur la liste des choses à faire le dimanche, mais pourtant, le dimanche, tout le monde fika. Lorsque l’on est venu à bout de toutes les alternatives possibles, à commencer par “regarder le dernier épisode de Homeland/jouer de la guitare 2 minutes et puis en fait non/finir ce bouquin commencé il y a 3 mois et puis en fait non/parler avec son copine de ce copain qui la semaine dernière a raconté un truc et puis en fait non”, il reste le fika.

Alors, en règle générale, on envoie un sms au plus grand nombre de personnes possibles, un sms qu’il est possible de réutiliser absolument tous les dimanches: “fika cet aprem? Bisous. Johan.
Ensuite, ce n’est qu’une question de secondes, c’est au premier qui répondra “ok” (sms qu’il est aussi possible de réutiliser tous les dimanches, voir même à d’autres occasions qu’il serait plutôt pénible de détailler ici)

On se retrouve ensuite très simplement dans un café proche de chez soi au milieu de toute la Suède, car la Suède aussi a visiblement décidé de fika au même moment (de l’extérieur, certains touristes pourraient d’ailleurs penser qu’il s’agit d’une flashmob)

On partage donc un café et un bout de gâteau, l’affaire est généralement pliée en une petite heure. Le fixa devient en revanche nettement plus étendu sur la durée dès lors que l’ami en question a eu la bonne idée il y a quelques mois de faire un enfant, car il s’agit alors de s’organiser avec la poussette, le manteau, la moufle qu’on a semble-t-il perdu sur la route et un bébé à qui il manque une moufle, c’est franchement relou.

Si depuis la France vous n’entendez parler que de la réussite du modèle scandinave, c’est simplement parce que financièrement, le fika du dimanche fait tourner l’économie suédoise. Si les suédoises sentent si bon et qu’elles sont de surcroît  les plus belles filles du monde, c’est bien entendu qu’elles fika sans exception de façon hebdomadaire.

C’est d’ailleurs une évidence: en Suède, tout le monde est content. Et à quoi ça tient? Un café, et un bout de gâteau (le type de gâteau importe peu, tant qu’il s’agit d’un gâteau)