En Suède, en plus d’être tous très beaux, de sentir bon et d’être très gentils, les gens sont aussi très actifs et font beaucoup de sport.

Certains s’entraînent parce qu’ils en ressentent un vrai besoin, et d’autres le font parce qu’on a dit à la télévision que faire du sport, c’était bien. Mais peu importe: le suédois tient à sa forme physique.

Malheureusement, la Suède est un petit pays et elle n’a visiblement jamais eu assez de résidents pour pouvoir faire une équipe de foot, alors le suédois va a la gym suédoise. La gym suédoise, c’est le business de Friskis & Svettis (littéralement « soyez en forme et transpirant ») et en Suède, on compte probablement plus de cartes de membre à Friskis que de permis de conduire.

Pour ceux qui n’ont jamais eu l’opportunité de pouvoir pratiquer un sport un peu rigolo, Friskis est une excellente alternative, et pour plusieurs raisons; les horaires d’ouvertures avant tout: les suédois vont s’entraîner tôt avant le travail, un peu moins tôt mais toujours avant le travail, un peu trop tard donc pendant le travail, et aussi après le travail. Friskis & Svettis ne ferme vraisemblablement jamais ses portes.

Ensuite, Friskis propose un nombre incroyable d’activités différentes telles que la boxe, le yoga, le sauna, le yoga dans un sauna, de la danse afro, de la danse fuego (?), et probablement des initiations au lancer de feux d’artifices et diverses formations de clowns. La question qui naturellement se pose est: comment est-il possible de trouver un entraîneur spécialisé pour une quarantaine de disciplines, ouvert même aux heures où personne ne peut venir, et cela dans chacune des plus petites villes de toute la Suède? (parce qu’une commune qui se respecte se doit de posséder au moins une église  et une salle de Frikis)

Les suédois sont d’ailleurs très fidèles à l’établissement, qui a tout de même réussi à rendre la population excessivement dépendante de leurs services. Un suédois qui a loupé une séance de Friskis est une personne qui va mal. Le Friskis prend bien entendu le pas sur absolument toutes les autres activités et il est vrai que la ville semble soudainement très vide dès que les salles de sport ont englouti 90% des gens qui l’habite.

Ceci dit, le Friskis tient certainement un rôle important dans le bien-être des suédois et il serait bien malvenu de s’en moquer. D’autant que leur succès national leur a semble-t-il ouvert les portes de l’étranger, car ils sont d’après mes sources de plus en plus nombreux en France à fréquenter leurs salles parisiennes. Et de fait, il est envisageable que les parisiens deviennent tous aussi très beaux.