En Suède, les gens travaillent. Il semble qu’ils travaillent tellement bien que l’Europe ne cesse de se référer à la Suède dès qu’il s’agit de jouer au jeu où il faut nommer un pays dans lequel tout le monde est content.

Ici, tout le monde est content principalement parce que tout va plutôt bien. On a une copine, on a un vélo, des machines à laver à disposition de tout le monde et le samedi, on achète des bonbons. Mais avant tout, on a un travail et on gagne un peu d’argent.

Le travail en Suède est un peu plus chouette que son homologue français. Le vendredi par exemple, tout le monde s’accorde une bière dans la cuisine, ou huit. D’ailleurs, le chef n’est plus tellement un chef depuis sa prestation de vendredi dernier, lorsque vers 17h il est monté sur la table avec un paquet de chips.

Les suédois aiment aussi beaucoup les réunions. Ils aiment bien discuter de trucs autour d’une table et à la fin de chacune d’entre elles, tout le monde s’accorde pour dire que ça s’est très bien passé, qu’on en rediscute très vite et qu’on est franchement très content. En revanche, on évite de prendre des décisions afin de ne pas créer de conflits. On préfère en rediscuter la semaine prochaine, ça évite des problèmes qui pourraient s’avérer sensibles.

Il y 5 ans, à 12h exactement, les suédois se précipitaient dehors et allaient déjeuner.  Tous ensemble, tous à la même heure. Très vite, le petit restaurateur du coin a compris qu’il n’avait pas assez de poulets à servir aux 300 employés de la banque juste en face. Alors, afin de solutionner ce problème de ravitaillement, les suédois ont décidé d’avancer l’heure du déjeuner de quelques minutes, en loosdé, sans en parler à leurs copains. Évidemment, tous les copains ont eu la même idée et il y a 2 ans, toute la Suède déjeunait à 11h47.

En 2013, les plus malins vont déjeuner vers 11h30, suivie de la vague de 11h32. Mais comme aucun d’entre eux n’a vraiment très faim à 11h30, ils ne mangent pas trop. En revanche, à 15h30, lorsqu’ils sont tous très pales et hypoglycémiques, ils se retrouvent autour du frigo de la cuisine pour manger une seconde fois avant d’envisager un goûter. Ils appellent ça le « mellanmål« , le repas du milieu, c’est une invention suédoise, il existe des sites de recettes, oui, les suédois ont inventé un repas qui n’existait pas.

Il est 17h, personne n’a vraiment compris où la journée était passé, alors on rentre à la maison. On attend demain avec impatience, c’est une nouvelle journée qui s’annonce.