Les jours à drapeaux.

Suite à un article d’Hibiscus sur son blog (consacré à la Suède), je ne peux que reprendre son sujet intitulé « les jours à drapeaux« .

Je ne sais pas comment j’ai pu oublier de parler de ça, tant ce phénomène est fantastique, tant il risque de modifier la façon que vous avez d’appréhender la vie en général.

Pour ceux qui ont déjà passé quelques jours en Suède (et plus particulièrement à la campagne), vous avez certainement remarqué ces énormes « mâts » que l’on trouve au fin fond du jardin, un mât de la taille d’Apollo 13 sur lequel le bon vieux suédois des familles vient y percher son drapeau (suédois, sous entendu)
Il faut aux environs d’une demie seconde pour réaliser qu’il n’est pas possible de planter un drapeau français sur un mât au fond d’un jardin douteux dans la campagne française. Non. Ce n’est pas possible.

Les suédois profitent alors du fait que personne n’ira taguer « salopard de nationaliste » sur le mur de chez eux, et mettent donc en place « les jours à drapeaux« .

Les jours à drapeaux, c’est le planning à respecter pour accrocher son drapeau, parce que vous imaginez bien, si tout le monde accrochait son drapeau suédois n’importe quand et n’importe comment, hein, je vous le dis moi, la Suède ne serait plus la Suède. Soyez ceci dit sans crainte, il n’existe pas à ma connaissance d’inspecteur de drapeaux, ce genre de type qui avec un bon mousqueton, un chalumeau et une expérience certaine en escalade viendrait brûler les drapeaux de ceux qui ont fait le choix de ne pas respecter le planning.

Il est donc convenu, lorsque vous avez la chance de pouvoir jouir d’un jardin, d’un mât et d’un drapeau de 14mx14m, de suivre les jours où il est de bon ton de l’accrocher. Les voici.

  • le 1er janvier – Nouvel An
  • le 28 janvier – jour des Karl et des Karla, donc la fête du roi qui s’appelle Karl XVI Gustav
  • le 12 mars – jour des Viktoria, donc la fête de la princesse héritière
  • le dimanche de Pâques
  • le 30 avril – anniversaire du roi
  • le 1er mai – fête du Travail
  • le dimanche de la Pentecôte
  • le 6 juin – jour de la fête nationale suédoise
  • le jour de Midsommar (j’en parlerai bientôt)
  • le 14 juillet – anniversaire de la princesse héritière
  • le 8 août – jour des Silvia (ou Sylvia), donc la fête de la reine
  • tous les 4 ans en septembre, pour le jour des élections législatives
  • le 24 octobre – journée des Nations Unies
  • le 6 novembre – ce jour en 1632 est mort le roi Gustav II Adolf à la bataille de Lützen, on « fête » ce jour depuis 1727
  • le 10 décembre – fête du prix Nobel
  • le 23 décembre – anniversaire de la Reine
  • le 25 décembre – Noël

(Source : hibiscus)

J’espère que ce message aura eu une quelconque utilité à tous les percheurs de drapeaux que vous êtes, et d’ici là, passez un excellent week-end.

Partager sur les réseaux:
error0

2 réflexions sur « Les jours à drapeaux. »

  1. Après, dans le privé, dans les familles, on peut aussi sortir un petit drapeau pour les anniversaires, les baptêmes, les « studentfester » etc … qu’on met sur la table par exemple. En plus de celui qu’on a dans le jardin, si on en a un.

  2. Moi ce que je ne comprends pas c’est, qu’effectivement en France, tes compatriotes politiquement corrects, eux, hurleraient au scandale, appeleraient SOS racisme, … alors qu’ici, les gens aiment leur pays, il le montre et… ils ont bien raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *