Midsommardagen.

Midsommar… Pour les malheureux lecteurs toujours résidents en France, Midsommar est une fête nationale, il s’agit de fêter le jour le plus long de l’année. Je ne m’étalerai pas sur le sujet, j’en connais certains qui vraisemblablement le feront mieux que moi, avec chiffres, historique et photos à l’appui (peut-être prochainement, ici, ou ici.)

Ce qu’il faut retenir : Midsommar se déroule à la campagne, il est de bon ton de créer un gigantesque mat feuillu, de trouver un vieil accordéoniste croulant et de lui faire jouer quelques chansons typiques. Les gens dansent en ronde autour du mat, parfois en imitant une grenouille, un lapin, parfois en se tenant les mains, souvent avec Papa au milieu de la ronde qui prend 150 photos avec son nouvel appareil photo numérique.

Le repas du midi est la plupart du temps constitué des pires choses qu’un être humain peut ingérer, à savoir du hareng en sauce, du hareng en gateau avec du pain et de la crème fraiche, du hareng mariné.

Voilà pour Midsommar. Afin d’illustrer mes propos, voici le mat autour duquel j’ai pu faire le lapin, ce vendredi 20 juin, aux alentours de 13h30 :

Il est bon de savoir que le jour de Midsommar (Midsommarafton) n’est pas un jour férié, mais le lendemain, le samedi, l’est (Midsommardagen) Il est aussi bon de savoir qu’à Stockholm, même lors d’un jour férié, il restera toujours quelques enseignes ouvertes prêtes à tout pour vendre leurs saloperies, à savoir IKEA, H&M par exemple.

Alors qu’absolument TOUS les suédois étaient à la campagne ce samedi, j’ai eu la chance (?) de pouvoir être ici, à Stockholm, dans la ville. J’ai, hier, ce samedi 21 juin, assisté au phénomène le plus incroyable depuis mon arrivée à Stockholm, j’ai nommé : la ville morte.

La ville morte, absolument morte. Rien, personne. Pas une voiture, pas une vitrine d’ouverte. Les 14 H&M qui génèrent à eux seuls plus que le PIB d’un pays du tiers-monde : fermés. IKEA : fermé.

Non, je ne sais pas si tu pèses mes propos à leurs justes valeurs : IKEA était fermé. Je mets au défi quiconque de trouver ne serait-ce qu’un jour dans l’année où IKEA ferme boutique. Ca n’existe pas. IKEA est encore plus ouvert que les urgences de Saint-Joseph, IKEA est un gouvernement à lui tout seul. Mais IKEA, oui, pour Midsommar, fait petit bras, et ferme ses portes.

Voici un apercu de ma promenade dans la ville fantôme, ce samedi. Il s’agit de Götgatan, qui croyez moi, ressemble habituellement un samedi midi au boulevard périphérique le 15 août.

Alors je profite de ce dimanche, d’un claquement de doigt je fonce dans la première boutique ouverte et hop, j’investis dans un nouvel ordinateur.

Glad Midsommar, je vous aime.

Partager sur les réseaux:
error0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *